Retour Accueil Suite

.......  

jacques Pasquier par Martine Baransky

jacques Pasquier et le Livre.

"Peu de personnes connaissent la participation de jacques Pasquier au Livre ou même son existence. Elle procède cependant de la même alchimie que ses peintures et provoque les mêmes effets d'émotion et d'emprise. Émotion devant les couleurs des livres illustrés, des bandes dessinées de sa jeunesse, devant les noirs des encres de ses gravures inscrivant sur les pages blanches les taches de nos inquiétudes. Emprise devant l'acuité de son regard sur notre Monde où l'Homme se questionnant sans cesse sur l'Amour, la Liberté et la Mort, ne cesse de se transformer pour pouvoir y vivre.
L'essence de l'art de jacques Pasquier réside dans ses écritures. Les immenses toiles agissent sur nous par leur profondeur, leur matière. Elles sont psychologie et nous interrogent. Si le tableau pose des questions, le livre y répond. Les livres, ligne après ligne, i mage après image, nous racontent des histoires et jacques Pasquier aime nous raconter des histoires. Son geste trace, quelquefois avec humour, cynisme, violence mais toujours avec beaucoup de tendresse, les profils, les empreintes, les récits des faces cachées de Soi et de l'au delà des Autres.
Nulla dies sine linea. Pas un jour sans une ligne griffée, aquarellée, imprimée sur ce papier amoureux dont parlent les graveurs. Mais quel peut être l'objet de toutes ces écritures? Nous pourrions dire avec Barthes, qu'il n'y a qu'une seule réponse : le corps. "Le corps de l'artiste" qui s'est investi dans le travail du tableau, du texte, de la gravure, "a laissé sa marque dans la facture, dicté au trait sa réserve, à la couleur sa jubilation". Ce corps, invisible, face cachée du jeu des lignes, de la fantaisie, parcourt pour nous le trajet de l'Imprimé, de la duplication, comme pour mieux éveiller en nous le plaisir des idées, le désir de parole. En effet, le métier de peintre, de poète, est d'arriver à exprimer ce qu'il y a en lui mais aussi d'aider à extraire ce qu'il y a en nous. L'Art est une possibilité de message non défini, symbole non conventionnel mais poétique, qui dit les choses sans les expliquer, dans le flottement, dans le possible des impossibles. La technique permet seulement de les communiquer.
Et jacques Pasquier veut communiquer. Il utilise pour cela, toutes les techniques. Taches, beautés d'encre de Chine, têtes de ces oiseaux doubles,

Pihis, qui ne peuvent vivre qu'ensemble et que l'homme, jaloux de leur beauté, écrase et essaie en vain de s'approprier.
Crayon, trait souple dessinant des êtres lourds de leur difficulté à vivre. Sont ils Fous et moins fous, ces êtres dont la rage de capturer la légèreté, les fait sauter, danser, jongler et casser leurs jouets?
Stylo à bille, trace d'un réel itinéraire de voyage au Maroc, rayons fluides illuminant le mouvement des foules, les paysages aux cent mille arcades et inondant de couleurs les oasis charmeuses.
Eaux fortes, prisons de lignes, ombre et lumière, pour Petites cages et Paons, pièces de Meccano, grillages, barreaux abritant la liberté sous le regard envieux de personnages embryonnaires et, tandis que là haut, l' aquatinte des nuages déverse sa poésie inexplicable.Et puis Iphis, fil aux mille courbes évoquant à la fois le tourment des différences et la féerie de l'Orient.
Linogravures mystérieuses de Bestiaire, oeuvres pliées, volonté d'imprimer, de laisser une empreinte ou de retrouver la face cachée. D'étranges animaux se mélangent, se superposent , se libèrent de la terre et deviennent de merveilleux mais austères papillons noirs.
Saisons, sillons sombres des bois, désirant les mots , pénétrant de leur résonance l'équilibre de la page. Bois aussi d'Ars Moriendi, funestes profils décrivant un squelette, Mort Double abolissant les différences, Etres géminés, aériens, semblant vouloir éviter la faux et cependant désireux de connaître l'Au delà.
Et cet autre Au delà, à chercher, à trouver, profils de métal ou de gouache, lettres éparpillées d'une langue de papier, album de métamorphoses. Pourra t on enfin communiquer?
Laissez vous glisser dans cet univers de jeux, d'échanges que nous offre jacques Parquier et vous verrez que "s'il n'y a que des écritures, nous nous mouvons entre elles dans une étonnante chambre d'échos".



Dans "jacques Pasquier et le livre" Catalogue de l'exposition Jacques Pasquier et le livre - bibliothèque de Caen - avril mai 94.

 

Brochures et ouvrages

J. Pasquier par lui-même

J. Pasquier par Michel Onfray

biographie

Copyright 2003©jacques Pasquier